Travail prématuré: que peut provoquer, comment commencer et comment prévenir?

Contenu:

Presque toutes les futures mères ont beaucoup de questions. Ils concernent généralement les changements à venir dans le corps, le régime alimentaire, la préparation à l'accouchement. Beaucoup de femmes s'inquiètent de la préservation de la grossesse.

Informations générales

Travail prématuré

La question clé est: quel type d'accouchement est considéré comme prématuré? Il y a deux opinions principales ici. Dans le premier cas, les médecins parlent d'un âge gestationnel de 28 à 37 semaines (inclus). Cette interprétation du terme a été formée il y a assez longtemps. Le deuxième avis est dû aux nouvelles avancées médicales et établit une période antérieure de 22 semaines.

Données statistiques . Environ six à huit naissances sur cent ont lieu avant la date estimée. Dans la moitié des cas, la période de gestation est de 34 à 37 semaines.

La naissance prématurée est un résultat indésirable de la grossesse. Le fœtus est considéré comme pleinement mature et viable pendant une période de 38 semaines (en l’absence d’anomalies et de complications de la grossesse).

Les principaux facteurs provoquants

Les causes du travail prématuré sont différentes. Leur probabilité d'être une femme particulière est d'autant plus élevée que les circonstances sont défavorables dans sa vie, ce qui nuit au comportement normal du fœtus. Il est très important que la future mère et sa famille sachent ce qui peut provoquer une prématurité et, si possible, éliminent tous les facteurs de risque réels et potentiels.

  • Âge jusqu'à 17 ans ou plus de 35 ans

L'organisme de jeune fille est fragile, souvent sous-développé. Après tout, le système osseux ne complète son développement qu’en 25 ans! Il n’est pas surprenant que les très jeunes femmes ne peuvent pas facilement faire face à la charge que porte un bébé.

Après 35 ans, les organes et systèmes internes subissent les premiers changements liés à l'âge. Même si une femme a l'air jeune et se maintient en forme, elle n'exclut pas les perturbations hormonales ou autres qui gênent le port du fœtus.

  • Maladies somatiques

Hypo et hypertension, maladies des reins, du coeur, de la thyroïde, du diabète sucré . Ces maladies, ainsi que d’autres, peuvent nuire au cours de la grossesse et entraîner l’accouchement avant la date prévue.

  • L'alcool, le tabagisme, les drogues

Tout cela est le tabou le plus strict pour la future mère. Malheureusement, beaucoup ne s'en rendent pas compte. Combien de répliques féminines peuvent être entendues comme: «J'ai une toxicose, l'enfant demande de la bière», «l'enfant est déjà habitué à la nicotine, arrête de fumer - nous allons commencer à casser». Un tel comportement ne correspond pas à la maternité consciente et souhaitée.

  • Auto-médication

La plupart des femmes ont les remèdes préférés contre la douleur, le rhume et les troubles digestifs. Avec le début de la grossesse, la possibilité de prendre chaque médicament familier doit être coordonnée avec les médecins. Certains médicaments peuvent provoquer des contractions utérines, déshydrater le corps ou perturber la circulation sanguine au point de commencer le travail.

  • Effort physique excessif, surmenage

Les futures mères sont souvent pleines de vitalité et désirent être partout. Après tout, il n'y aura plus de temps! Certains commencent les réparations dans l'appartement, d'autres essaient de faire plus à la campagne, d'autres partent en voyage. Sur une telle montée en puissance, une femme qui s'agite ne se rend souvent pas compte qu'elle provoque un travail prématuré. En ce qui concerne le bien-être, beaucoup de personnes sous-estiment le danger de quelques heures de manque de sommeil ou de sorties à la montagne avant la grossesse.

  • Nutrition déséquilibrée

La pauvreté dans le régime alimentaire d'aliments riches en protéines, en vitamines, en minéraux et en fibres prive littéralement une femme enceinte de la force et de la possibilité de continuer à porter le bébé sous le coeur. Il arrive aussi que la nutrition semble être complète, mais le liquide est rare. Surtout souvent cette situation se développe chez les futures mères souffrant de toxicose avec vomissements. Et un autre facteur défavorable est la saison chaude, lorsque la déshydratation peut se développer rapidement et soudainement.

  • Le stress

Le début de l'activité de travail après un incident nerveux est un phénomène très courant. Un choc nerveux fort ou des expériences petites mais constantes peuvent très bien augmenter le risque de naissance prématurée. En raison du stress, la quantité d'hormones spécifiques pénètre parfois dans le sang d'une femme enceinte et le corps ne réagit pas seulement lors d' un accouchement précoce - rapide .

  • Violation de l'interdiction sexuelle à des fins médicales

Imaginez: le médecin a découvert des signes avant-coureurs et a ordonné de mettre fin à la relation intime. Cependant, les femmes éprouvent parfois une attirance sexuelle accrue pour le père de l'enfant. Ou ne veulent pas créer un "demi" inconvénient associé à l'abstinence.

Dans ce cas, commence la recherche d'un compromis - la sélection d'un poste approprié, la limitation de l'activité motrice lors d'un rapport sexuel. Mais le danger n’est pas que cela: lors d’un orgasme, l’ocytocine, une hormone responsable des contractions utérines, est libérée dans le sang de la femme. Et dans le liquide séminal d'un homme, il existe une autre hormone, la prostaglandine, qui a le même effet.

  • Les infections

Maladies sexuellement transmissibles, rubéole, lésions bactériennes du système génito-urinaire et bien plus encore. Toute maladie aiguë grave est un signe de danger pour le corps. Le système immunitaire peut réagir de manière spéciale et déclencher le processus d'accouchement.

  • Raisons spécifiques

Ici, vous pouvez appeler la grossesse multiple, l’incapacité du col de rester fermé (insuffisance cervicale), le placenta praevia. Le point important est que les médecins sont bien conscients des conséquences de ces facteurs indésirables. C’est leur principale différence par rapport aux circonstances énumérées précédemment dans lesquelles la menace d’une naissance prématurée peut surgir soudainement.

Après avoir identifié au moins un indicateur alarmant, le médecin prendra des mesures pour éviter les naissances prématurées ou au moins pour maximiser la durée de la gestation.

Facteurs provocants supplémentaires

Que peut provoquer un accouchement

Il y a plusieurs situations de la vie courante qui entraînent une naissance prématurée. Mais beaucoup de gens ne pensent pas à eux. Nous n’appelons que quelques-unes - bains (sauna), fêtes de famille et autres, ainsi que de longs voyages.

Beaucoup de gens croient fermement qu'un hammam est le meilleur moyen de soigner le corps. Pendant la grossesse, ce n'est absolument pas le cas. Les températures élevées, la vapeur humide / sèche, le manque d'air frais - tout cela est extrêmement nocif pour la future mère.

Vous vivez peut-être dans une région où l'hygiène ne peut être pratiquée que dans un bain. Ensuite, prenez la règle: la pièce doit refroidir légèrement et vous ne pouvez pas y rester trop longtemps. En hiver, éliminez le jogging du bain à la maison avec un peignoir et des pantoufles, ne «gagnez pas» le rhume avec ses diverses complications.

Lire la suite dans notre article: " Bain pendant la grossesse ".

Les fêtes bruyantes et longues ne sont pas pour vous non plus. Peut-être serez-vous amusant, agréable de parler avec votre famille et vos amis, mais le fruit d’un tel événement risque de ne pas l’aimer du tout. Vous ne pouvez pas manquer du tout - comparaître le plus rapidement possible.

Très souvent, les femmes à la veille du congé de maternité prennent aussi l’habitude - de se détendre correctement. En effet, le deuxième trimestre de nombreuses mères enceintes devient une période merveilleuse: la toxicose est passée, leur corps n’est pas encore devenu si lourd qu’il peut à peine bouger, l’ambiance est excellente. Pourquoi ne pas aller quelque part?

Si nous parlons d'une ville voisine et d'un court trajet en train confortable (ou en voiture sur une bonne route), n'hésitez pas. Mais les longs voyages dans des endroits de climats différents et, plus encore, les voyages aériens sont interdits. Dans le second cas, les chutes de pression dans la cabine sont extrêmement dangereuses pour le futur bébé. Ce n’est pas par hasard dans la presse et sur Internet de temps en temps, des cas de préposés à bord qui sont inévitablement devenus sages-femmes ont été rapportés.

La double acclimatation n'est pas moins nocive pour le fœtus. Tout d'abord, votre corps devra s'adapter aux conditions du nouveau lieu, puis revenir à l'ancien mode de votre lieu de résidence. Peut-être que vous vous adapterez assez facilement aux nouvelles conditions. Le fruit à cet égard est beaucoup plus faible.

Une toux peut-elle provoquer un travail prématuré? Si vous étouffez légèrement avec des aliments pris ou bu du liquide, alors non. Mais une maladie négligée dans laquelle la toux devient particulièrement forte et / ou prolongée - oui. Des attaques répétées de toux abondante provoquent une augmentation de la pression (lire et comment traiter une toux pendant la grossesse en toute sécurité), une tension excessive des muscles abdominaux et même des vomissements. Ce dernier signifie la déshydratation du corps (un des facteurs provoquant).

Les symptômes

Comment commence le travail prématuré? Ne pensez pas que c'est toujours violent. Si une femme est inattentive envers elle-même, quelques précieuses heures peuvent s'écouler jusqu'au moment où il devient évident que la grossesse est en danger.

L'incident le plus fréquent est la menace d'accouchement prématuré. L'issue de cette situation dépend directement de l'urgence des mesures prises.

Voici des "cloches" alarmantes auxquelles vous devez absolument faire attention:

  • tirer, douleur douloureuse dans le bas du dos, dans l'estomac, surtout dans la partie inférieure;
  • vomissements soudains;
  • saignement du vagin;
  • combats fréquents (plus de quatre par heure).

Le dernier signe doit être décrit plus en détail. Il arrive que chez une femme enceinte, même en pleine santé et bien-être, elle semble se contracter l'estomac et que tout disparaît littéralement. Les scientifiques pensent qu'il s'agit d'une invention spéciale de la nature: entraîner le corps avant les genres à venir. Le problème est l’incapacité des femmes à distinguer les contractions de Braxton-Hicks (fausses) des contractions génériques.

Le tableau ci-dessous aidera ce problème à ne pas se poser:

Voir aussi: " Faux contractions ".

Il existe d'autres signes évidents d'accouchement prématuré, qui ne laissent aucun doute sur la situation: il s'agit de saignements utérins (typiques dans les situations de placenta previa) et d' écoulement de liquide amniotique .

Le travail prématuré très précoce, lorsque la période de gestation est de 22 à 28 semaines, est considéré comme le plus dangereux pour le fœtus (pour plus de détails, voir la section «Conséquences pour le bébé»). Si la future mère est capable de reconnaître le travail prématuré et de réagir rapidement, la probabilité d'une issue favorable de la situation augmente considérablement.

Souviens toi . Si vous avez des précurseurs de travail prématuré, quelle que soit la combinaison, appelez immédiatement l'ambulance!

Actions des médecins

Les mesures à prendre par les médecins dépendent de l’état de la femme enceinte et des symptômes identifiés. La tâche principale est de déterminer dans quelle mesure l’accouchement d’un patient est indésirable ou au contraire, et, en fonction du résultat, de prendre la bonne décision.

Diagnostics

S'il n'y a pas de saignement et que le liquide amniotique ne recule pas, la future mère devra être examinée. Le médecin vérifiera l'état du col de l'utérus, de la vessie fœtale, vous prescrira des analyses de sang et d'urine. L'anamnèse devrait être aussi complète que possible.

Il n’est pas exclu qu’un test de travail prématuré soit effectué. Cette étude rapide spécifique - analyse chromatographique de la sécrétion du canal cervical. Le résultat du test montre le soi-disant degré de maturité du col de l'utérus, c'est-à-dire l'état de préparation du corps à l'accouchement.

Si le résultat est négatif, la probabilité d'apparition du travail au cours des deux prochaines semaines est presque nulle. Résultat de test positif - signal de la nécessité de se préparer pour l'événement à venir. Il n’est pas exclu que la femme quitte l’hôpital avec le nouveau-né.

Si l'accouchement a commencé

Dans tous les cas où il y a une opportunité, les médecins préfèrent arrêter le travail prématuré. Les principales mesures à la fois - la drogue. On peut prescrire à une femme des antispasmodiques, des sédatifs ou des médicaments hormonaux, dont l'action «convaincra» le corps de la nécessité de mettre fin à l'activité professionnelle.

Il n'y a pas de pilule spéciale pour le travail prématuré. Les mesures médicales sont souvent complexes et impliquent l’acupuncture ou l’électricité-relaxation de l’utérus. Tout moyen visant à préserver la grossesse n'est prescrit que par un médecin.

Il y a des situations où la fin du travail est impossible. Dans tous les cas, lorsque les circonstances menacent la vie de l’enfant et / ou de la mère, les médecins choisissent la tactique dite active. Cela signifie que l'accouchement aura lieu - soit naturellement, soit par une césarienne d'urgence .

Implications pour la mère

Même une livraison rapide est un stress énorme. La naissance d'un enfant bien avant la date prévue peut entraîner un véritable traumatisme psychologique. Surtout si la femme en train de se blâmer pour ce qui est arrivé - elle était nerveuse sans raison, n'a obéi à aucune restriction médicale.

Dans certains cas, la mère peut développer une grave dépression post-partum. Des douleurs physiques, souvent associées à une césarienne, à une épisiotomie ou à des larmes périnéales, s'ajoutent souvent à la douleur émotionnelle.

Comment faire face à une situation similaire? Il a besoin du soutien de ses proches. Plus votre propre attitude: il est important de comprendre qu'un bébé prématuré a besoin de beaucoup d'attention et d'attention. Et pour cela, nous avons besoin de force et de concentration.

Les complications physiques de la naissance prématurée pour la mère sont le risque de fausse couche lors de grossesses ultérieures et les éventuels effets indésirables de la chirurgie.

Beaucoup de femmes demandent: après combien de temps pouvez-vous tomber enceinte après une naissance prématurée? Les médecins recommandent de ne pas planifier la prochaine conception avant qu'il ne prenne au moins un an et demi. Mais l'état de santé de la mère et le besoin d'attention accrue portée à un enfant plus âgé qui est né prématurément peuvent nécessiter une augmentation de cette période.

Implications pour l'enfant

Conséquences du travail prématuré

Tout dépend du stade de développement du fœtus chez la mère lors de l'accouchement précoce. Données approximatives - ci-dessous.

  • 22 - 28 semaines

La limite inférieure de la période désignée est la plus controversée, car c’est ici que les concepts de naissance prématurée et de fausse couche tardive peuvent se confondre. Ce qui exactement sera discuté chez les médecins, montrera le poids du fœtus.

Quand il y a de l'espoir . Au cours des dernières années, les médecins ont appris à s’occuper des bébés même très jeunes. Il existe suffisamment de cas de survie de nouveau-nés pesant 500 grammes.

La survie d'un enfant avec un tel accouchement précoce est la tâche la plus difficile. Le petit homme n'a presque pas de graisse sous-cutanée, ce qui est très important pour maintenir la température corporelle. Le système nerveux est largement sous-développé, tout comme le cerveau. En particulier, il n'y a pas de régulation des périodes d'éveil et de sommeil. Le fond hormonal n'est pratiquement pas formé. Les os et les rudiments des dents ne sont pas suffisamment minéralisés.

Mais le principal problème est le manque de soi-disant préparation respiratoire. Il s’agit d’un terme médical désignant la capacité de l’enfant à respirer de manière autonome. Le danger est dû au manque de surfactants légers (surfactants). Ces composés complexes empêchent l'adhérence des sacs pulmonaires lors de la respiration.

  • 29 - 37 semaines

À ce stade, le corps du fœtus est occupé par l'essentiel: se préparer à la naissance d'un enfant. Ainsi, à 30 semaines en général, la formation de presque tous les organes et systèmes internes est terminée. Seuls les organes génitaux peuvent être quelque peu sous-développés, en particulier chez les garçons.

31 semaines de grossesse sont marquées par l'amélioration du système nerveux du fœtus. Cela s'applique aux connexions neuronales et au développement des terminaisons nerveuses (responsables de la sensibilité). À 32 semaines de gestation, le poids fœtal est en moyenne de 1,7 kg (si l'on attend des jumeaux, leur poids corporel est légèrement inférieur - environ 1,5 kg chacun). Mais le système endocrinien n'est toujours pas prêt pour un travail à part entière, comme le cerveau.

À 33 semaines et plus, le bébé grandit intensément et prend du poids (en moyenne 15-25 grammes par jour). Les processus les plus importants se poursuivent jusqu'à la naissance: la formation de surfactant dans les poumons, l'augmentation du nombre de convolutions du cortex cérébral, l'amélioration des systèmes endocrinien et nerveux.

Principales complications

Dictée par l'âge gestationnel auquel le travail prématuré a eu lieu. Le problème clé est le manque de réflexes majeurs - respiratoires et de succion . Ajoutez à cela la régulation insuffisante de la température du corps de l’enfant, la grande vulnérabilité de la peau et la faiblesse des os.

Ces problèmes à l'avenir peuvent se transformer en maladies du système respiratoire, petite taille et poids de l'enfant, névroses. Cependant, la médecine moderne et les soins parentaux complets vous permettent d’aider pleinement le petit «rush» à retrouver la santé et la force.

Prévention

Que peut faire chaque femme enceinte pour protéger son bébé de la menace d'une naissance prématurée? Si vous tenez compte des facteurs qui provoquent, la réponse à la question de savoir comment prévenir le travail prématuré est principalement reçue.

Voici quelques autres conseils:

  1. Planifiez une grossesse et, même avant la conception, passez au maximum la réorganisation (récupération) de tout l'organisme. Le futur père doit faire la même chose.
  2. Avez-vous déjà eu un avortement, une fausse couche ou une naissance prématurée? Vous êtes à risque, soyez prudent.
  3. Demandez à vos proches parents de donner naissance à leurs enfants à temps ou plus tôt. Beaucoup de seconds cas? Avertir le médecin de la consultation féminine.

Idéalement, les proches et les amis de la femme enceinte ont connaissance des recommandations pour la prévention de la prématurité et des principaux facteurs de provocation. Cela vous permet de protéger davantage la future mère.

Il existe également une prévention médicale du travail prématuré. Nous parlons des cas où une femme tombe initialement dans le groupe à risque. Dans la plupart des cas, les médecins recommandent une journée de travail épargnée, renforcent l'observation, notamment en renvoyant le patient à l'hôpital. En cas d'insuffisance cervicale, le médecin place des points de suture ou des anneaux spéciaux sur le col de l'utérus. Le choix des moyens dépend de la durée de la grossesse - inférieure ou supérieure à 28 semaines, respectivement.

N'oubliez pas que pendant la période d'attente de l'enfant, toute votre vie devrait être subordonnée aux soins de la santé et du bien-être du tout petit homme. Une bonne nutrition, l'exclusion des facteurs nocifs et des visites régulières chez le médecin vous aideront à éviter les naissances prématurées de près de 100%.

Laisser un commentaire
(obligatoire)
(obligatoire)

Nouveaux articles
Calendrier de grossesse
Tableau
hauteur et poids
Calendrier
vaccinations
DE BG LT GG FGIROGIRO

à l'étage